Nord-Pas de Calais

Rencontre avec le service "vie mutualiste"

Mis à jour le 20/09/2017

Constament sur le terrain, y compris les soirs et week-end, pour faire vivre notre réseau d'élus, le service "vie mutualiste" est une des caractéristiques de notre régime agricole. Tour d'horizon du service avec Laetitia Rosseel, animatrice vie mutualiste et Charlotte Capliez, responsable du service "communication et vie mutualiste".

« Notre mode de gouvernance vise à concilier
responsabilité collective et capacité d'initiative »
 

Pourriez-vous résumer votre activité au quotidien ?

Laetitia Rosseel : Nous assistons les comités de l'échelon local dans la préparation des actions sur les territoires. Pour cela, nous nous appuyons sur les diagnostics territoriaux réalisés en début de mandat  afin d'établir un plan d'action en réponse aux besoins décelés. Nous travaillons sur la création et la recherche de nouveaux supports et animations : dernièrement, le parcours de sensibilisation aux effets de l'alcool et de la drogue, grâce à des lunettes déformantes, a connu un grand succès au salon international de l'agriculture à Paris !
 
Nous avons aussi un rôle de communicant auprès des élus. Nous sommes constamment en lien avec les comités pour les informer des actualités de la MSA afin  qu'ils puissent jouer pleinement leur rôle de relai d'information sur les territoires. Cela passe par une communication quasi quotidienne, que ce soit par mail, par téléphone, lors de réunions d'information mais aussi par la newsletter élus.
 
Charlotte Capliez : Parmi notre activité quotidienne nous retrouvons l'animation de différentes instances comme la commission « vie mutualiste » (CVM). Elle  donne   un  avis  au  Conseil  d'administration  sur  les orientations stratégiques de la vie mutualiste, notamment  sur des questions relatives à l'échelon local, la formation des élus, la vie institutionnelle de  la  MSA  (assemblée  générale,  élections etc.) ainsi que  la   communication  vers  les  assurés.  
 
De cette commission découle les comités départementaux que nous organisons deux fois par an pour chaque département. Ils réunissent les présidents des comités et les administrateurs pour faire le bilan des actions menées et traiter celles à venir. 
 
A cela s'ajoute la formation des élus : nous travaillons de concert avec les administrateurs sur les formations à mettre en place. Nous essayons au maximum de mettre en lien le plan de formation élus avec des sujets d'actualité comme la crise agricole ou les techniques de mobilisation de leur réseau d'élus.
 

Quels sont les temps forts qui rythment l'année en « vie mutualiste » ?

 
LR / CC : L'assemblée générale constitue l'un des principaux temps forts du service « vie mutualiste ». Elle réunit l'ensemble de nos élus  afin de rendre compte de l'activité de la caisse. C'est un moment privilégié pour les élus : c'est pour eux l'occasion de se retrouver et d'échanger avec nos partenaires et les membres de la direction.
 
Les réunions d'hiver constituent un autre temps fort pour notre service : nous convions nos élus en début d'année sur les sites de Capinghem et Arras pour un tour d'actualité de la caisse. Les élus accèdent ensuite dans les coulisses de la MSA en visitant un ou deux services. La formule va évoluer en 2018 mais l'objectif restera le même : apporter une information complète aux élus tout en renforçant les liens avec la MSA. 
 
 

Quels sont les thèmes traités actuellement, comment sont-ils choisis ?

 
LR : En 2015, pour accompagner les élus dans la définition des actions, nous avons réalisé 14 diagnostics territoriaux pour cibler au mieux les spécificités de chaque territoire. Ce travail de fourmis a mis en lumière certaines problématiques liées aux territoires (nutrition, sécurité routière, risques liés à l'alcool, etc.). Nous abordons ainsi ces problématiques lors de nos événements locaux (Foire d'Hazebourck, Terres en folies, Meï Fest, etc.).
 
CC : De plus, bien qu'il n'y ait pas d'objectifs COG définis pour le service   « vie mutualiste », nous nous attachons à s'en rapprocher, notamment lorsque nous travaillons en transversalité avec des services comme la « santé sécurité au travail » le service « prévention et ingénierie médico-sociale » ou « l'action sanitaire et sociale » qui ont des objectifs COG bien spécifiques.

Quelques chiffres

907 délégués de l'échelon local

14 comités de l'échelon local

29 administrateurs

29 actions réalisées en 2016

Le service vie Mutualiste

Charlotte Capliez
responsable du service
 

Laëtitia Rosseel
Animatrice


Thierry Mouquet
Animateur


William Meurillon
Assistant technique